Montagne > Territoires du Massif Central

L’ARDÈCHE SE MOBILISE SUR LA CONSTRUCTION BOIS ET SERT D’EXEMPLE À L’ÉCHELLE DU MASSIF CENTRAL

Comment intégrer l’offre bois en respectant le code des marchés publics reste, pour grand nombre de maîtres d’ouvrage décidés à valoriser la ressource locale, une question délicate. Cette problématique était en filigrane du voyage d’études de la délégation filière bois du Massif central venue prendre appui sur l’expérience des terres ardéchoises.

Le 14 octobre dernier à l’hôtel des Sapins à Lanarce, s’est tenue la première journée d’un séminaire d’études de trois jours portant sur la thématique de la traçabilité et de la valorisation locale des bois. Reçue par l’association des Communes forestières de l’Ardèche et l’interprofession Fibois Ardèche-Drôme, la délégation filière bois du Massif central réunissant principalement des élus et des entreprises a pu découvrir les actions menées à l’échelle du pays de l’Ardèche méridionale sur la mise en œuvre du bois local dans la commande publique et en mesurer l’impact sur l’économie locale.

 

Clara Gibert, animatrice Fibois, et Pascale Guillet, architecte à Laboule, ont ainsi exposé la démarche des appels à projets « bois local dans la construction publique », et présenté plusieurs réalisations emblématiques comme la salle polyvalente de Valgorge et la cabane pastorale du Tanargue.

 

En début d’après-midi, un déplacement à la Chavade Bel Air a permis de visiter le chantier de la station nordique, réalisation financée via l’appel à projet bois du pays de l’Ardèche méridionale.



Une trentaine de personnes
ont assisté à cette journée d’informations et d’échanges sur le thème du bois construction, dont Monique Létocart, sous-préfète de Largentière.

Nourris de questions concrètes et d’interventions riches, les échanges ont été fructueux.

 

 

REVENIR A LA PAGE PRECEDENTE