Multifonctionnalité > Services écosystémiques

SYLV’ACCTES RHÔNE ALPES, DES FORÊTS POUR DEMAIN
La région Rhône-Alpes initiait avec sa délibération du 31 mai 2013 le projet Sylv’ACCTES. L’objectif de ce projet est de construire une nouvelle approche permettant d'accompagner financièrement une gestion forestière dynamique et durable qui répond aux enjeux et aux problématiques locales des territoires. Comment Sylv’ACCTES se traduit sur les territoires ? Quels avantages en retirent-ils ?
Intervenir de façon innovante, au plus près des territoires et mettre en place, par massif, des itinéraires sylvicoles qui, au-delà de la production de bois d’œuvre, optimisent les services écosystémiques identifiés comme localement prioritaires, sont les lignes fondatrices du projet Sylv’ACCTES.
En 2013, un groupe de travail associant la Région et les acteurs forestiers régionaux (CRPF, ONF, Communes forestières) s’est réuni pour concrétiser les principes inscrits dans la délibération. S’en sont suivis plusieurs autres réunions. Celle du réseau des territoires forestiers, au printemps 2013 dans les Chambaran avait un caractère informatif ; celles de septembre et novembre 2013 ciblaient les territoires candidats à l'expérimentation.

SEPT TERRITOIRES PILOTES ACTIFS CONSTRUISENT LE DISPOSITIF 






le massif du Bugey (01)
l'Ardèche verte (07)
le Pilat (07-42)
le bassin de Montélimar (26)
le Diois (26)
les Chambaran (38)
le pays du Mont-Blanc (74)




 

S’appuyant sur la concertation entre les acteurs de la forêt / filière-bois, de l'environnement et de la société civile, les territoires pilotes ont élaboré courant 2014, au sein de leurs comités locaux, leur Projet sylvicole territorial (PST). Ainsi chaque territoire a formulé pour son propre massif forestier, un projet opérationnel de gestion forestière locale renforçant l’effet d’atténuation du changement climatique des forêts et réaffirmant l’importance du rôle économique de leur forêt.
Concrètement, chacun de ces territoires a défini entre trois et quatre itinéraires sylvicoles détaillant les types de travaux nécessaires à réaliser, ainsi que leurs coûts. C’est sur ce descriptif que les propriétaires forestiers pourront s'appuyer pour faire une demande de financement à Sylv’ACCTES.
Chaque itinéraire sylvicole est décrit et noté selon une méthode partagée avec les acteurs de l'environnement pour évaluer son impact sur les services écosystémiques rendus. C’est cette composante qui permet de chiffrer la contribution des forêts aux objectifs de séquestration où d'atténuation de tonnes de CO2.
Après deux ans de travaux et d'expérimentations, Sylv’ACCTES est proche d'aboutir. La création d'une structure porteuse indépendante est prévue pour début 2015. Elle jouera le rôle d’interface de financement entre les travaux forestiers qui mettent en évidence des qualités climatiques/économiques/ environnementales et sociétales, et des financeurs (entreprises et collectivités) qui souhaitent améliorer localement leur empreinte climat/environnement.
Le 17 octobre dernier, à son siège à Lyon, la région Rhône-Alpes a organisé une journée de présentation du dispositif et du travail réalisé. Etaient conviés les financeurs potentiels et des futures adhérents de Sylv’ACCTES, comme des collectivités locales, des entreprises engagées dans les démarches « évaluer, réduire, compenser » en faveur du climat (type bilans des émissions de gaz à effet de serre - BEGES, Bilan Carbone©, etc.).

 LES OBJECTIFS POUR 5 ANS

"Sylv’ACCTES Rhône-Alpes, des forêts pour demain" vise comme objectif à 5 ans :
-  35  Projets sylvicoles territoriaux validés, 
-  10 000 hectares de forêts inscrits dans la démarche et gérés durablement,
-  un bénéfice d’atténuation potentiel régional à 5 ans estimé a 500 000 t de CO2 séquestrées ou évitées (soit, les émissions liées à la consommation électrique annuelle de 330 000 familles. (Sources : ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie - Chiffres clés du CO2 -2010).
L'enjeu est désormais de réussir l'appropriation de la démarche par les élus des territoires. La dernière réunion organisée le 30 octobre 2014 à la Rivière (38), avec les territoires pilotes, exprime très nettement le besoin d'impliquer les élus à tous les stades de cette démarche.
Les territoires ont un double rôle à jouer ; ils sont les maîtres d'ouvrages des projets sylvicoles territoriaux mais aussi responsables de la « vie » du PST et de son évolution au fil du temps.
A cet effet, dans le cadre du Réseau des territoires, une brochure reposant sur l'expérience des 7 territoires pilotes et expliquant le rôle et les responsabilités des territoires qui s'engagent dans Sylv’ACCTES, va être éditée.
La mise en place de la structure porteuse de Sylv’ACCTES sera accompagnée d’outils de communication spécifiques. Les animateurs des territoires pilotes ont exprimé le besoin de formations pour les nouveaux territoires qui s'impliqueront dans la démarche.

Télécharger le compte-rendu de la réunion du Réseau des territoires du 30 octobre 2014. 

Télécharger la plaquette de présentation de Sylv'acctes.

Télécharger le diaporama présenté le 17 octobre 2014 à la région Rhône-Alpes.

REVENIR A LA PAGE PRECEDENTE