Accueil > Dernières nouvelles

RESTER VIGILANT FACE AUX SCOLYTES DANS LES FORÊTS SAVOYARDES

Les forêts savoyardes sont épisodiquement sujettes à des attaques d’insectes et en particulier de scolytes. Ce petit coléoptère ravageur de l’épicéa se développe à partir du printemps pendant toute la saison de végétation et provoque la mort des arbres. Le moyen de lutte est l’abattage et l’écorçage de l’arbre contaminé qui doit se réaliser en moins de 5 semaines suivant l’attaque.

Le Scolyte- Qu’est-ce que c’est ?

Le scolyte est un insecte de seulement 4 à 5 mm qui se développe sous l’écorce de l’épicéa. Il creuse un réseau de galeries à partir desquelles se développent des larves. Ces galeries viennent perturber et entraver la circulation de la sève et provoquent dans un premier temps le dépérissement puis à terme la mort de l’épicéa.

Les jeunes adultes quittent l’épicéa sur lequel ils se sont développés et après un envol vont pondre sur d’autres épicéas voisins. Un arbre contaminé en affecte environ 10 autres.

Les attaques se propagent ainsi de proche en proche telles un phénomène " contagieux " et occasionnent la formation de foyers d’arbres atteints formant des taches rougissantes fort visibles dans le paysage.

Comment reconnait-on un épicéa scolyté ?

La présence de scolytes dans un épicéa est révélée par plusieurs symptômes, les premiers signes sont des suintements de résine sur l’écorce et des trous dans l’écorce émettant de la sciure rousse.

La cime de l’arbre non alimentée en sève jaunit puis, avec la mort de l’arbre, les aiguilles deviennent rouges et tombent environ 5 semaines après contamination.



Mesures de lutte contre les scolytes

Le seul moyen de lutte efficace est d’exploiter (abattage et écorçage) très tôt les arbres «hébergeant» des scolytes vivants afin d’interrompre le développement des larves et ainsi d’éviter leur envol, au stade adulte, vers d’autres arbres.

Dès l’apparition de ces symptômes, les arbres concernés doivent être exploités, évacués hors forêt le plus rapidement possible, écorcés ou rainurés.

Découverte de scolytes- et maintenant ?

Les mairies étant contactées par des personnes observant une attaque de scolytes (en forêt publique ou en forêt privée) sont invitées à contacter leur gestionnaire ONF. S’il s’agit de forêt communale, l’agent ONF traitera alors directement avec la commune pour intervenir au plus vite, s’il s’agit d’une forêt privée, l’agent ONF contactera le référent territorial concerné selon le protocole établi par le comité scolytes Pays de Savoie. Le propriétaire sera alors contacté par la Direction départementale des territoires qui lui proposera de faire intervenir les opérateurs identifiés par ce comité pour exploiter les bois. Dans le cas d’un foyer de faible ampleur (10 m3) le dispositif « bûcherons pompiers » financé par le Conseil Savoie Mont Blanc, prévoit une intervention de lutte sans frais pour le propriétaire. Pour les chantiers de plus grande envergure, les opérateurs identifiés pourront faire une proposition d’achat des bois à exploiter au propriétaire.

L’intervention (l’abattage et/ou l’écorçage des arbres) reste sans frais pour le propriétaire de la forêt.

 
L’Association des communes forestières de Savoie s’inscrit dans la politique menée par le Conseil Savoie Mont Blanc en faveur de la valorisation des ressources forestières locales et du développement des filières bois des Pays de Savoie. Elle fait partie du comité scolytes. Elle encourage les élus des communes de la Savoie à être attentifs et vigilants vis à vis de possibles attaques de scolytes et est à l’écoute de ses adhérents pour les aider à prendre les mesures appropriées.

REVENIR A LA PAGE PRECEDENTE