Actualités > Ain

VENTE DE BOIS DE PRINTEMPS ET PERSPECTIVES POUR L’AUTOMNE 2017

Le 20 juin 2017, la vente publique de bois de printemps a été organisée par l’agence ONF Ain-Loire-Rhône à Château-Gaillard dans l’Ain. Cette vente s’est déroulée dans un contexte de reprise du marché de la construction - augmentation du nombre de permis de construire et de mises en construction - et voyait 136 lots proposés à la vente.

La vente publique se déroule dans un contexte de reprise du marché de la construction mais le début d’année a été difficile pour les charpentiers qui ont eu du mal à trouver le personnel pour faire face à la reprise d’activité. Au niveau national, les permis de construire ont connu une forte hausse entre mai 2016 et mai 2017 : on est passé de 422 000 permis en 2016 à 478 000. Cette tendance s’est poursuivie sur les mises en construction avec 363 000 en 2016 et 398 000 en 2017. Ces chiffres sont de bon augure pour les ventes de bois de l’année.

La première donnée à relever de la vente de bois de printemps 2017 est le taux d’invendus qui atteint 28% des volumes proposés au niveau de l’agence Ain-Loire-Rhône, ce chiffre passe à 21% si on ne considère que les lots proposés dans l’Ain. Pour rappel, en 2016, sur les ventes du printemps et de l’automne, les invendus concernaient 23% des lots mis en vente.

Au niveau de la région Rhône-Alpes, les invendus se situent aux alentours de 40% pour cette vente de printemps – contre 42% en 2016.

En ce qui concerne les prix de vente, au niveau du département de l’Ain, ils se sont situés au niveau de ceux observés en 2016 :

  •  L’épicéa s’est vendu en moyenne à 48€/m3 lors de cette vente, en-deçà de la vente d’automne 2016 : 50€/m3 mais mieux qu’au printemps 2016 : 48€/m3 ;
  •   Le sapin s’est vendu en moyenne à 39€/m3 lors de cette vente, en-deçà de la vente d’automne 2016 : 41€/m3 mais au même niveau qu’au printemps 2016.
Il faudra attendre les ventes de printemps pour confirmer cette reprise puisque la vente qui devait avoir lieu le 4 octobre 2017 à Nantua a été boycottée par les scieurs.

 

REVENIR A LA PAGE PRECEDENTE